>

Forum de comptabilité et fiscalité

Cours : COMPTABILITÉ ANALYTIQUE THÉORIQUE

marouane
marouane

Messages : 48
Points : 92
Date d'inscription : 26/02/2020
Age : 34
Localisation : Rabat

Cours : COMPTABILITÉ ANALYTIQUE THÉORIQUE Empty Cours : COMPTABILITÉ ANALYTIQUE THÉORIQUE

Message par marouane le Mar 18 Aoû - 22:44

- OBJET DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE :
La comptabilité analytique a une vocation de combler les lacunes dont la comptabilité générale a fait preuve.
Elle vient assurer le maximum d’informations référant au résultat obtenu en comptabilité générale, afin d’éclaircir au lecteur son essence scrupuleusement et ainsi appuyer les dirigeants d’entreprises à prendre des décisions préalables à propos du management de leurs affaires.
- CARACTÉRISTIQUES DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE :
־ Une technique flexible qui s’étend structurellement avec toute sorte d’entreprise et leur activité.
־ Une comptabilité départie des normes à lesquelles est soumise la comptabilité générale.
־ Elle consent une image méticuleuse sur le circuit de production et ainsi concernant le résultat issu.
־ Une discipline permettant aux dirigeants d’escompter la prospérité ou l’inverse de leur conjoncture financière.
־ Elle permet d’analyser la rentabilité, l’évolution de la production, préciser la marge bénéficiaire en fonction de la quantité produite…Etc.

- DÉFINITION DU COÛT :
Un coût est une somme de charges relatives à un élément défini au sein du réseau comptable. En comptabilité analytique, un coût se caractérise ainsi :
- Le contenu : dans un intervalle de temps bien déterminé, un coût peut être calculé différemment, soit en y incorporant l’intégralité des charges inscrites dans la comptabilité générale soit en n’y incorporant qu’une partie.
Selon le plan comptable, il y a deux familles de coût à savoir, coûts complets et coût partiels.
־ Coût complet : son principe exige une séparation des charges parvenues de la comptabilité générale en charges directes et indirectes (intégrables dans le coût de production et aussi hors production).
Les auteurs ont dissocié ce même coût en deux, coût complet traditionnel et autre économique :
- Coût complet traditionnel : il consiste à intégrer dans le calcul d’un coût quelconque, toutes les charges de la comptabilité générale telles quelles sans aucune modification.
- Coût complet économique : il sollicite une incorporation des charges de la comptabilité générale au coût étudié après retraitement.
־ Coût partiel : son principe repose sur une scission des charges puisées de la comptabilité générale non pas seulement en charges directes et indirectes tel signalé en coût complet mais aussi en charges fixes et charges variables, ce qui donnera des charges directes fixes et autres variables et des charges indirectes fixes et autres variables. Les auteurs ont ainsi morcelé ce coût en deux types, couts directes et couts variables :
- Coût variable : un coût dont on n’introduit que les charges qui varient en fonction de l’activité de l’entreprise qui peut être mesurée par le chiffre d’affaire, la quantité produite…Etc.
- Coût directe : il implique uniquement les charges qui sont directement affectables à la production.
- Le moment de calcul : un coût peut être calculé doublement, soit à-priori (un coût anticipé), soit à-postériori (un coût réel, constaté ou historique).
- Le champ d’application du coût étudié : un coût peut être étudié soit :
־ Par fonction économique (commerce, industrie, prestation de services…).
־ Par moyen d’exploitation (atelier, magasin, usine…).
־ Par production (l’intégralité des produits, famille de produit, unité produite…).
־ Autres champs : zones géographiques, clientèle…Etc.

- LA DISTINCTION A FAIRE ENTRE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE ET ANALYTIQUE :
־ Loyalement : la comptabilité générale est obligatoire, la comptabilité analytique est facultative, complémentaire ou encore optionnelle.
־ Image de l’entreprise : la comptabilité générale assure une image globale sur l’entité, la comptabilité analytique assure une image scrupuleuse (détaillée) sur celle-ci.
־ Perspective : la comptabilité générale traite des informations antiques (passées), la comptabilité de gestion traite des informations récentes et futures (prévisionnelles ou anticipées).
־ Flux étudiés : la comptabilité financière scrute uniquement des flux externes, la comptabilité de gestion scrute des flux internes.
־ Classement des charges : la comptabilité financière classe les charges par nature, la comptabilité de gestion les classe par destination.
־ Objectifs : la comptabilité générale a un objectifs financier, la comptabilité analytique a un objectif économique.

Marine Abadi aime ce message


    La date/heure actuelle est Ven 27 Nov - 17:24